Le cimetière marin de Gruissan

La commune littorale de Gruissan (Aude) a longtemps basé son économie sur la pêche et la navigation. Au XIXe siècle, elle fournit de nombreux armateurs et marins aux bateaux  qui sillonnent les océans. A ce titre, elle a vu mourir un certain nombre de ses natifs à l’occasion de guerres ou de tempêtes.
Cette proximité avec la mort se lit dans plusieurs lieux : le cimetière communal qui abrite les restes de marins ou des plaques évoquant ceux qui sont morts au loin ; l’église paroissiale, où un tableau de J. Gamelin rappelle un naufrage qui emporta 32 Gruissannais en 1797 ; la chapelle de Notre-Dame des Auzils,  où furent posés des dizaines d’ex-votos marins en remerciement à la Vierge.
Mais Gruissan possède surtout  un ensemble exceptionnel de cénotaphes improprement appelé cimetière marin. 27 pierres tombales sont disposées le long d’un chemin qui monte à la chapelle, et qui était emprunté pour des pèlerinages annuels, notamment le lundi de Pâques, pour commémorer le naufrage de 1797.
Ces pierres ne recouvrent aucun corps : les marins auxquelles elles font référence ont péri en mer (et leur corps a alors disparu) ou ont été enterrés loin de leur village, entre 1844 et 1928. Leur fonction  est donc commémorative, et non funéraire.
Elles donnent d’ailleurs à lire des épitaphes émouvantes, qui résument en quelques mots la catastrophe et les qualités des défunts honorés par leur famille.

À LA MÉMOIRE
DE JN BTE ROUQUETTE ÂGÉ DE 35 ANS
CAPITAINE AU LONG COURS
COMMANDANT LE BRICK LE PRÉCURSEUR
MORT À L’ENTRÉE DU PORT DU HAVRE
À LA SUITE D’UN NAUFRAGE
LE 25 8BRE 1852
AVEC SON BEAU-FRÈRE CAPITAINE EN SECOND
ÂGÉ DE 45 ANS ET SON NEVEU ÂGÉ DE 14 ANS
VICTIMES DE CE MALHEUREUX SINISTRE
****
FILS RESPECTUEUX ET SOUMIS,
ÉPOUX TENDRE ET BIEN-AIMÉ,
PÈRE CHÉRI ET INFORTUNÉ,
AMI ESTIMÉ, LA MORT T’A RAVI
AU PRINTEMPS DE TES JOURS.
À L’AFFECTION DE CEUX
POUR QUI TU ÉTAIS L’ESPOIR
ET LE BONHEUR, LE SOUTIEN
ET LA SAGESSE
****
PRIEZ POUR LE REPOS DE SON ÂME

Pour aller plus loin : R. Bertrand, Anne Carol, « Commémorer les morts en mer. Les cénotaphes de N.D. des Auzils à Gruissan, Aude », dans   Bertrand-Carol


Anne Carol

Projet porté par Anne Carol, professeur d'histoire contemporaine à Aix-Marseille I et rattaché à l'UMR 6570 (Telemme) de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme (Aix-en-Provence)

More Posts

A propos Anne Carol

Projet porté par Anne Carol, professeur d'histoire contemporaine à Aix-Marseille I et rattaché à l'UMR 6570 (Telemme) de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme (Aix-en-Provence)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *